Site A.T.L.A.N.T.I.C-83
COURS = Comprendre internet (Chapitre_6) - VERSION: 1.0 (M.A.J: 19/06/10)
- AUTEUR(s): Bernard GIACOMONI
Ecran large mobile
Retour
sommaire cours

VI.MECANISMES DES SERVICES APPLICATIFS:


VI.1.INTRODUCTION:


Une partie des mcanismes de ce niveau (qui correspond aux couches 5, 6 et 7 du modle O.S.I) dpend de la nature des applications utilises: les navigateurs englobent des mcanismes videmment diffrents de ceux d'un client de messagerie ou d'un logiciel de tlchargement de fichiers. Cependant il existe des mcanismes communs ces diffrentes applications. Leur tude fait l'objet du chapitre en cours.


VI.2.MECANISMES DE CONTRLE DE SESSION:


Le modle O.S.I. assigne ces mcanismes la couche n 5 (Couche SESSION). Ils concernent notamment:
  • L'organisation et la synchronisation des changes entre les processus en cours de communication (qui doit parler, qui parle, etc).
  • L'insertion dans le flot des donnes changes de POINTS DE REPRISE permettant de reprendre un change interrompu par un dysfonctionnement au point o il en tait avant l'interruption (ou tout au moins, pas trs loin de ce point).
Ces mcanismes sont le plus souvent inclus dans les applications rseau, qui peuvent cependant faire appel des produits existants (protocoles de gestion de session).


VI.3.MECANISMES DE PRESENTATION DES DONNEES:


La manire dont une donne est reprsente sous forme binaire peut varier d'un type de machine un autre, mais aussi, d'un systme d'exploitation un autre. Exemples:
  • Un nombre entier n'est pas reprsent de la mme manire dans un processeur INTEL et dans un processeur RISC.
  • Il existe diffrentes faons de reprsenter un nombre fractionnaire.
  • Les fins de lignes d'un fichier de texte ne sont pas codes de la mme manire sous windows et sous linux.
  • Les donnes transmises peuvent tre cryptes ou compresses.
Les mcanismes de prsentation (couche n 6 de l'OSI) permettent de rendre les informations changes comprhensibles par chacun des processus communiquants, grce des oprations de conversion de format, de cryptage-dcryptage, de compression-dcompression, etc.
Comme pour la couche session, ces mcanismes sont le plus souvent inclus dans les applications rseau, qui peuvent cependant faire appel des produits existants (logiciels de cryptage, par exemple).


VI.4.SYSTEME DES NOMS DE DOMAINES:


VI.4.1.INTRODUCTION:

Nous avons vu au chapitre prcdent que le protocole TCP-IP utilisait un systme d'adressage logique des HOTES, indpendant de la technologie des rseaux: l'ADRESSAGE IP. Une adresse IP peut tre utilise telle quelle pour adresser un HOTE internet partir d'une application rseau (par exemple, taper l'adresse IP 209.85.229.147 dans la barre d'adresse de votre navigateur vous connecte au serveur de www.google.fr).
Or, lorsqu'il est utilis au niveau applicatif, ce systme prsente au moins deux inconvnients:
  • La capacit d'adressage des adresses IP V4 ne permet pas d'attribuer une adresse spcifique et fixe tous les htes du rseau mondial. Le systme IP V6 en serait capable, mais il ne sera pas entirement dploy avant quelques annes.
  • Le format des adresses I.P. est entirement numrique et bas sur des impratifs techniques. De ce fait, leur utilisation est peut pratique pour les utilisateurs des services du web: elles ne se mmorisent pas facilement et n'obeissent pas une logique en rapport avec les besoins des utilisateurs.
De ce fait, le niveau des services applicatifs superpose au systme IP un systme d'adressage au format beaucoup plus comprhensible et facile mmoriser, qui, de plus, n'est pas limit en capacit: le SYSTEME DES NOMS DE DOMAINES (ou, en anglais, DOMAIN NAMES SYSTEM: D.N.S.).

VI.4.2.PRINCIPES GENERAUX DU SYSTEME DES NOMS DE DOMAINES:

REGLE N 1:
Un NOM DE DOMAINE dfinit toujours un HTE (ordinateur connect) ou un GROUPE D'HTES d'internet.


EXEMPLE:
www.atlantic-83.fr est un nom de domaine qui dsigne l'hte du serveur hbergeant le site internet de l'association A.T.L.A.N.T.I.C.
REGLE N 2:
La notion de domaine est hirarchique: elle permet de structurer l'ensemble des htes du web suivant une arborescence de domaines et sous-domaines inclus les uns dans les autres, jusqu' ce qu'on arrive au niveau de chaque hte. Le domaine racine de cette arborescence est l'ensemble des htes du web. Les noeuds non terminaux sont les noms des sous-domaines successifs englobant l'hte ou le groupe d'htes cibl. Le noeud terminal correspond un hte ou un groupe d'htes.


Le systme des noms de domaines


REGLE N 3:
Un NOM DE DOMAINE se prsente sous la forme d'une chane de caractres constitue de labels littraux spars par des points.


EXEMPLE:
www.atlantic-83.fr est compos de 3 labels: fr, atlantic-83 et www.
La suite des labels dcrit, de droite gauche, le chemin d'accs l'hte ou au groupe d'htes dsign par le nom de domaine dans l'arborescence du web.


EXEMPLES:
Dans l'arborescence du schma n VI.4.2:
  • sd1_1.sd1.com dsigne le sous-domaine sd1_1, inclus dans le sous-domaine sd1, lui-mme inclus dans le sous-domaine com du web.
  • H1.sd1.sd1_1.com dsigne l'hte H1 du sous-domaine sd1_1.
  • www.atlantic-83.fr dsigne l'hte www du sous-domaine atlantic-83.
  • www.edu.gouv.fr dsigne l'hte www appartenant au sous-domaine edu (education nationale) du domaine gouv, ddi aux administrations franaises.

VI.4.3.GESTION DES NOMS DE DOMAINES:

Chaque domaine est gr par une organisation administrative. Cette organisation peut crer des sous-domaines de son domaine, qu'elle peut grer elle-mme ou dont elle peut dlguer la gestion d'autres autorits.


Les domaines de premier niveau (ceux dont le nom s'crit tout droite de la chane de caractres) sont appels Top Level Domains (TLD). La gestion des TLD est supervise par l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), qui dlgue la gestion des domaines associs chaque TLD des bureaux d'enregistrement (REGISTRY).


REMARQUE:
Certains TLD sont appels CODES COUNTRY, car ils font, en principes, rfrence des htes rattachs un pays dtermin (fr pour France, uk pour United Kingdom, etc.). D'autres sont dits GENERIQUES (comme .com ou .org).


EXEMPLE:
l'organisation en charge du domaine .fr (AFNIC-Association Franaise pour le Nommage Internet en Coopration) tient cette dlgation de l'ICANN. L'AFNIC dlgue la gestion du sous-domaine gouv du domaine fr une administration gouvernementale.

VI.4.4.RESOLUTION DES NOMS DE DOMAINES:

Lorsqu'un nom de domaine correspond un hte connect internet, on peut lui associer l'ADRESSE IP de cet hte.


REMARQUE: HOTES VIRTUELS
Il n'y a cependant pas identit entre nom de domaine et adresse IP. En effet, les logiciels serveurs peuvent associer plusieurs noms de domaines la mme adresse IP. Chacun de ces domaines constitue alors un HOTE VIRTUEL. C'est le cas, en particulier, lorsqu'un mme serveur web hberge plusieurs sites (cas assez frquent pour des hbergements peu onreux): chacun de ces sites pourra avoir un nom de domaine indpendant des autres, mais qui pointera sur la mme adresse IP. Chacun des domaines correspondra un HOTE VIRTUEL.


Pour les raisons exposes plus haut, le systme des noms de domaines est utilis, de prfrence l'adressage IP, par les applications rseaux grand public (lorsque vous vous connectez un site web, c'est bien le nom de domaine du serveur qui le supporte que, la plupart du temps, vous entrez dans la barre d'adresse de votre navigateur). Cependant, lorsqu'une de ces application veut changer des informations avec un hte distant, elle est oblige d'utiliser les mcanismes de la couche 3 de l'O.S.I (couche rseaux), qui, eux, n'exploitent que les adresses IP. Il faut donc disposer d'un moyen pour dterminer, partir d'un nom de domaine, l'adresse IP qui lui est ventuellement associe. Cette opration est appele RESOLUTION du nom de domaine.


La rsolution d'un nom de domaine est effectue grce l'utilisation de serveurs particuliers, les SERVEURS DE NOMS DE DOMAINES (en anglais: DOMAIN NAMES SERVER, D.N.S) et d'un protocole particulier appel DOMAIN NAME SERVICE.


Les serveurs de noms de domaines sont des logiciels qui maintiennent jour des tables de correspondance entre les noms de domaines attribus et les adresses IP correspondantes, pour une zone du web donne. Les serveurs des diffrentes zones peuvent communiquer entre eux. Lorsqu'une application rseau a besoin de rsoudre un nom de domaine, elle interroge un des serveurs de noms de domaines de sa zone. Si celui-ci est capable de rsoudre le nom du domaine en question, il renvoie l'adresse IP vers le demandeur. Sinon, il met en jeu une procdure d'interrogation en cascade des autres serveurs disponibles ( l'chelle de tout le web !) jusqu' ce que le nom de domaine soit rsolu et l'adresse IPcorrespondante retransmise au demandeur, ou que la recherche soit dclare infructueuse.


D'autre part, chaque hte entretenant sa propre table de correspondance entre les noms de domaines qu'il a rsolu et les adresses IP correspondantes, l'appel aux serveurs DNS n'est en gnral ncessaire que lors de la premire utilisation du nom de domaine dans la session d'exploitation en cours.



VI.5.LES U.R.L.:


VI.5.1.DEFINITION:

Les U.R.L. (de l'anglais Uniform Resource Locator), sont des identifiants textuels complexes qui permettent de localiser une RESSOURCE sur le web.


Dans cette dfinition, la notion de RESSOURCE concerne toute entit qu'une application web peut tre amene utiliser dans le cadre de son excution: documents (textes, images, vido, etc), sites web, serveurs ftp, botes aux lettres lectroniques, etc.


Une U.R.L. peut donc tre dfinie comme l'adresse web d'une ressource. Les appellations officiellement admises par l'administration franaise sont ADRESSE UNIVERSELLE ou ADRESSE RETICULAIRE, ce qui explique qu'en franais, URL soit du genre fminin.


REMARQUE:
Nous verrons par la suite qu'une U.R.L.est beaucoup plus qu'une simple adresse, car elle dfinit galement la manire d'utiliser la ressource et peut mme transporter des paramtres. Il serait donc plus juste de dfinir une U.R.L. comme un activateur de ressource.

VI.5.2.STRUCTURE D'UNE U.R.L:

Globalement, une URL se prsente comme une chane de caractres spare en diffrents champs littraux par des caractres de sparation. Le format gnral d'une U.R.L. peut tre dcrit comme suit (les diffrents champs sont reprsents entre les signes [ et ]). Les caractres sparateurs sont figurs en gras:


[protocole]://[id. utilisateur]:[mot de passe]@[nom de domaine ou adresse IP]: [n de port]/[chemin d'accs]?[donnes optionnelles]#[signet ou ancre]
  • Champ [protocole]: il dfinit le protocole de communication utiliser pour accder la ressource (exemple: pour accder une page web, le protocole est http). S'il est omis, le sparateur : peut tre galement omis. Certaines applications rseau peuvent dterminer le protocole utiliser en fonction de la forme de l'URL.
  • Champs [id.utilisateur et mot de passe]: ils prcisent le login et le mot de passe de l'utilisateur, quand l'accs la ressource le ncessite. Si seul le login est transmis, on omettra le sparateur :.
  • Champ [nom de domaine ou adresse IP]: ce champ permet d'identifier l'hte hbergeant la ressource.
  • Champ [numero de port]: permet de prciser le numro de port TCP-IP correspondant au serveur auquel le protocole de communisation s'adresse. S'il est omis, un port standard caractristique du type de serveur sera utilis (port 80 pour un sits web, port 21 pour un serveur FTP) et on omettra galement le sparateur :.
  • Champ [chemin d'accs]: l'accs la ressource se traduisant la plupart du temps par l'accs un fichier, ce paramtre dcrira le chemin d'accs ce fichier depuis la racine du serveur.
  • Champ [donnes optionnelles]: en fonction de la nature de la ressource, ce champ va permettre de transmettre des donnes optionnelles (par exemple, des paramtres destins tre appliqus cette ressource).
  • Champ [signet ou ancre]: permet de spcifier un emplacement particulier l'intrieur de la ressource (exemple: un endroit particulier d'une page web).
En fait, la plupart des champs ne sont pas utiliss par les utilisateurs courants du web (ils concernent surtout les dveloppeurs d'applications web ou les administrateurs rseau). Pour la plupart des utilisateurs, une U.R.L. se rsume aux champs suivants:


[protocole]://[nom de domaine ou adresse IP]/[chemin d'accs la ressource]


Une U.R.L. peut mme se rsumer un simple nom de domaine (exemple: www.atlantic-83.fr) ou au chemin d'accs un fichier de la machine locale (exemple sous windows: c:\donnees\infos.doc).

VI.5.3.UTILISATION DES U.R.L., CONCEPT D'HYPERLIEN:

Les U.R.L. sont trs utilises dans les applications rseau sur internet, chaque fois qu'il s'agit de localiser une ressource. Elles sont la base du mcanisme des HYPERLIENS:

DEFINITION:

Un HYPERLIEN est constitu par:
  • Un objet graphique insr dans une fentre d'interface graphique affiche par un logiciel interactif (navigateur web, traitement de texte, etc...).
  • Une U.R.L. qui lui est associe.
Un hyperlien peut tre une chane de caractre, une zone d'une photographie, un dessin, ou tout autre lment graphique affichable sur l'cran. L'U.R.L. associe peut pointer vers n'importe quelle ressource et pas uniquement vers un document texte.

COMPORTEMENT:

Un double clic de la souris sur la zone de l'cran qu'occupe l'hyperlien provoque l'ouverture de la ressource pointe par l'U.R.L. et l'affichage du contenu de cette ressource, en fonction de son type MIME (type d'extension du fichier: .doc, .odt, .pdf, etc.). Il faut, videmment que le poste local soit quip des logiciels ncessaires au traitement de ce type de ressource).


En gnral, le contenu de cette ressource est choisi parce qu'il apporte des renseignements supplmentaires sur l'entit ou le concept reprsent par l'hyperlien. De ce fait, par rapport un document traditionnel que l'on ne peut parcourir que dans deux dimensions (la largeur et la hauteur de chaque page, y compris dans la squence des pages), les liens hypertextes permettent, en quelque sorte, d'accder une dimension supplmentaire, la profondeur reprsent par le contenu de la ressource associe. Ceci explique leur nom.


Lien hypertexte


Si l'hyperlien pointe sur une ressource externe la machine locale, le navigateur internet par dfaut sera lanc par le systme d'exploitation, puis l'URL associe l'hyperlien sera charge dans la barre d'adresse.


EXEMPLES:
  • Pour accder l'image de fond du portail du site atlantic, qui est le fichier photographique Cote.jpg, il suffit de saisir l'URL http://www.atlantic-83.fr/SiteAtlantic/images/Cote.jpg dans la barre d'adresses de votre navigateur, ou bien de cliquer sur le lien: http://www.atlantic-83.fr/SiteAtlantic/images/Cote.jpg. Le fichier Cote.jpg est une ressource web hberge par l'hte dont le nom de domaine est www.atlantic-83.fr. Le fichier se trouve dans le sous-rpertoire images, lui-mme inclus dans le sous-rpertoire SiteAtlantic du rpertoire racine de l'hte.
  • Pour accder au site atlantic lui-mme, il suffira d'activer l'URL suivante: http://www.atlantic-83.fr. En effet, en l'absence du chemin d'accs de la ressource l'intrieur de l'hte, cette URL sera interprte par le serveur comme s'adressant un fichier de nom index, se trouvant dans le rpertoire racine de l'hte. L'URL sera donc, dans ce cas, quivalente http://www.atlantic-83.fr/index.php.
  • Pour accder au fichier Fic.txt situ sur la racine du disque dur local d'un systme windows, il suffira de crer un lien dont l'URL sera tout simplement: c:\Fic.txt.


Retour accs cours Retour sommaire cours